European Vaccine Victims’ Day : June 3rd 2020

mercredi 3 juin à 19 heures
Colette Welter, 7 rue des Maximins, Mamer

Verhaltensstörungen – eine Impffolge?

Vortrag von Friedrich Klammrodt
Kass-Haff in Rollingen (bei Mersch)
Mittwoch 23. September, 19 Uhr

Pharmacovigilance

Contacter AEGIS Luxembourg; voir rubrique “dommages vaccinaux”

Le site de la Santé au Luxembourg

Featured
European Vaccine Victims’ Day : June 3rd

European Vaccine Victims’ Day : June 3rd

Chers jeunes parents, chers intéressés,

Après deux mois sans possibilité de se voir, nous avons choisi le mercredi 3 juin à 19 heures, chez moi à Mamer, pour une réunion d’information sur les vaccinations, vues d’une façon critique, Cette réunion s’adresse à toute personne, tout couple, qui se posent des questions, qui aimeraient un soutien moral dans leur décision de ne pas vacciner ou qui aimeraient partager leurs expériences avec des enfants vaccinés.

Les informations que voici sont évidemment aussi pour envoyer à vos amis et connaissances qui ont peut-être les mêmes questions… parfois même urgentes !

Cette fois-ci je dois vous demander de vous inscrire absolument, vu qu’il nous est encore interdit de réunir plus de 6 personnes – et justement à cause des temps qui courent, bien plus de personnes que d’habitude pourraient être intéressées.

Tout à fait en bas de ce mail j’ajoute une collection de liens. Alors que certains de ces liens ont déjà fait le tour du monde plusieurs fois, il est possible que l’un ou l’autre ne soit pas encore parvenu chez vous. En p.j. non seulement mon courrier de lectrice envoyé le 28 mars et réenvoyé le 5 avril au Luxemburger Wort – jamais publié, évidemment – en deux langues, mais aussi la nouvelle affiche concernant notre conférence qui aurait du avoir lieu le 23 avril dernier – et qui aura finalement lieu le 23 septembre prochain.
Cordiales salutations
Colette
Featured
Un demi-siècle que je fais “dans les vaccins”

Un demi-siècle que je fais “dans les vaccins”

Discours de bienvenue de Colette Welter lors du congrès

“en bonne santé sans vaccins” (14 octobre 2017)

à l’occasion du 20e anniversaire d’AEGIS Luxembourg

 

Joyeux anniversaire, AEGIS Luxembourg !

Bonjour Mesdames, Messieurs, bonjour les enfants !

Un grand merci aux quatre conférenciers qui sont venus, en partie, de bien loin !

Un grand merci également aux membres du comité qui ont œuvré une année durant pour la réussite de cette journée, avec leurs cerveaux, leurs mains et un énorme investissement de temps.

Vingt ans d‘information pour le public, surtout les personnes qui en ont exprimé le désir, mais aussi, malheureusement, vingt années « ne pas vouloir savoir » pour les autorités dans le domaine de la santé. Vingt années de travail pour les diverses équipes du comité. Travail de plus en plus intense, je dois le dire, car, de plus en plus de vaccins sont recommandés par les autorités d’une façon de plus en plus agressive.

Pour moi, c‘est aussi un autre anniversaire – un très grave accident de voiture il y a 52 ans, jour pour jour, a failli coûter la vie à ma mère, à une tante et à moi-même. Cela s‘est passé en France, en route pour Genève où je pensais entamer mes études – qui, au vu de la gravité de mes blessures, ont été commencées une année plus tard seulement.

Je ne raconte pas cela pour vous divertir – en effet, cet accident de voiture était le point de départ d‘un changement de pensée fondamental : croyant encore en la médecine officielle, aux vaccins, antibiotiques et tout le reste, les lectures que j‘ai pu faire à ma sortie de clinique, ensuite les études, m‘ont aidée à en arriver là où je suis actuellement. Voilà donc un demi-siècle que je fais « dans les vaccins » ! La décision la plus importante de ma vie était celle d’étudier l’hygiène naturelle avec diplôme en 1992 et forcément celle de ne pas faire vacciner mes enfants, alors que le premier des quatre n‘est né qu’une dizaine d’années plus tard !

Mais revenons à l’historique d’AEGIS :

Le 9 octobre 1997 donc, un groupe de mamans (la plupart avec des enfants présentant des troubles plus ou moins graves dus aux vaccinations, sauf une, devinez … son enfant n’avait pas été vacciné) a décidé de fonder un groupe d‘information qu‘elles ont appelé Impf-Informatioun (info vaccins). C‘est cela que nous fêtons aujourd‘hui, alors que seulement une maman faisant partie des membres fondateurs, est restée membre tout le long de l’histoire de l’association… En 2007, le nom a changé en AEGIS ce qui veut dire Aktives Eigenes Gesundes ImmunSystem, soit système immunitaire actif et autonome.

Read More Read More

Courrier des lecteurs du 28 mars 2020 – Lux. Wort

Courrier des lecteurs du 28 mars 2020 – Lux. Wort

Mesdames, Messieurs à la rédaction,

Je soutiens le combat du Pr Didier Raoult et je suis bien contente qu’il ait enfin du succès dans sa lutte pour pouvoir utiliser l’hydroxychloroquine sur des patients atteints de Covid 19. Malgré tout lui aussi se trouve sur la mauvaise piste – et dans ses séries de tests il y aura probablement des morts.

Un virus ne peut se sentir á l’aise que dans un organisme déjà malade – très souvent faisant suite à des dizaines d’années de vie malsaine, ce que montre le fait que la maladie touche presque exclusivement des personnes âgées souffrant de plus de l’une ou l’autre maladie chronique. Bien entendu, cela peut être le cas chez une personne jeune, puisque même dans cette tranche on trouve pas mal de malades chroniques – sauf que ces personnes ont généralement encore une vis medicatrix naturae (force médicatrice naturelle) assez vitale. Des personnes vraiment en bonne santé ne peuvent pas être colonisées par des virus – elles sont, il faut le dire, des raretés.

Devant une personne souffrant de maladie aigue et le « test Corona » (qui d’ailleurs est très peu sûr) positif, et si cette personne souffre de problèmes respiratoires, il faut bien qu’il soit amené á l’hôpital et reçoit l’aide d’une machine respiratoire (entre-temps on a constaté qu’il vaudrait mieux leur appliquer un masque à oxygène, vu que l’hypoxie ne serait pas due à un problème de respiration, mais à un problème de saturation en oxygène). Ce traitement devrait, normalement suffire… 

C’est alors que commencent les erreurs médicales en série : la fièvre si salutaire est systématiquement baissée, ce qui constitue l’erreur médicale la plus fréquente et la plus mortelle. Ensuite on administre au patient des antiviraux et/ou des anti-inflammatoires. On essaie de mater les symptômes, au lieu de chercher les causes et de les éliminer. Qui a de la fièvre doit en tout cas et toujours jeûner. Ce qui veut évidemment aussi dire qu’il ne doit pas recevoir d’aliments par voie i.v. Tout cela prolongerait inutilement le temps de guérison. 

Au lieu donc de laisser au patient le droit de bien faire sa fièvre, donc la possibilité de guérir rapidement et complètement, on fait donc toutes les erreurs qu’il est possible de faire. Les médecins ne sont même pas à critiquer : ils ne l’ont pas appris autrement à la faculté. 

Pourquoi la maladie frappe-t-elle ? Très souvent parce qu’il manque au patient des substances vitales. En tout premier lieu manque la vitamine C, parfois d‘une façon dramatique, proche d’un scorbut mortel. Presque toujours manquent la vitamine D, le zinc, le magnésium, potassium, quercétine et autres. Donc enlever les causes – en administrant que qui manque – tout cela ferait gagner du temps (pas besoin de faire des tests de vitamines, on peut dire qu’elles manquent toujours et dans des cas d’urgence comme ceux-ci, il ne faut pas perdre une seconde – on peut, par contre, tester après quelques jours. Il est possible d’administrer 50 grammes par jour (non, pas milligrammes) de vitamine C par voie i.v. à un patient, pendant quelques jours. Il a urgemment besoin d’une telle quantité, car la vitamine manque dans tous les coins, pardon, dans toute cellule, dans tout organe. Les autres substances doivent également être vite données, mais l’urgence n’est pas si grande.

Jamais la fièvre ne doit être étouffée, quelle que soit la température !!! Sans fièvre il n’est pas possible de guérir – du moins la guérison prendra un temps deux ou trois fois plus long. La fièvre ne monte jamais plus haut que nécessaire. Si une personne très âgée est encore capable de produire de la fièvre, elle sera également capable de la gérer. 

Le malade qui peut rester à la maison, devrait suivre la même « thérapie » : « Do nothing, but intelligently » (ne rien faire mais intelligemment). Se mettre au lit, garder la fièvre haute, jeûner et boire juste de l’eau, éventuellement prendre de la vitamine C, de préférence liposomale (jusqu’à 20 grammes par jour !) et les autres substances importantes.

Si ces mesures étaient prises dans tous les hôpitaux, au lieu de faire des expériences coûteuses sur les malades (l’un ou l’autre décèdera des effets secondaires des médicaments, et non du virus !), le nombre de malades devrait diminuer dramatiquement dès demain, comme le nombre de personnes  guéries augmentera du jour au lendemain – et très vite, la psychose de la peur serait… terminée.

Ces mesures proposées ne sont pas encore assez bien testées ? Mais qu’attend-on encore pour ne pas le faire MAINTENANT ? A propos : mais bien sûr que la théorie de la vitamine C est prouvée depuis longtemps, des centaines de chercheurs* l’ont prouvé. De plus, le fait que la fièvre est absolument nécessaire en cas de maladie aigue, fait partie des Lois de la Nature, ne devrait donc plus être prouvé.

Il devrait d’ailleurs être bien connu que le Pr André Lwoff et son épouse Marguerite (Prix Nobel médecine 1965) ont montré en 1963 sur le virus de la polio qu’il ne se multiplie plus vers 39°C et qu’il est détruit à 39,6°C. Tout cela vaut plus ou moins pour tous les microbes. 

Honnêtement : qui a appris cela pendant ses longues études de médecine ? En mars 2000 on pouvait également lire que les personnes qui, dans leur enfance, avaient eu plusieurs épisodes de fièvre (non descendue !) avaient significativement moins de cancers.

Pour qui connaît tous ces mécanismes, toutes ces Lois de la Nature, une telle maladie ne peut pas faire peur.

Combien de milliers de morts faut-il encore ?

Cordialement

Colette Welter

Mamer, le 28 mars 2020

 

 

Hospital turns to high-dose vitamin C to fight coronavirus

A hospital has reportedly turned to vitamin C as a treatment for the coronavirus, after reports emerged from China that doses well in excess of daily Dietary Reference Values (DRV) showed promise

* Linus Pauling, Frederick Klenner, Archie Kalokerinos, Cathcart, Clemetson, Cheraskin, Riordan, Banerjee, Gilbert H. Crussol et non en dernier Thomas E. Levy (les quelques-uns qui me passent par la tête)

Epidémies, immunité et environnement

Epidémies, immunité et environnement

Un regard différent sur les épidémies et l’immunité pour aider à comprendre l’interaction des germes dans un écosystème fermé. – En comprenant la notion de “relation trophique” entretenue entre les germes et leur hôte, vous porterez un autre regard sur les bactéries et les virus et vous vous affranchirez de la peur provoquée par le monde micro-biologique. Toute vaccination perd ainsi sa raison d’être.

Chirurgien-dentiste retraité, Jean-Pierre Eudier a longtemps exercé en Afrique et s’intéresse depuis plus de 30 ans aux phénomènes épidémiques.

Après une première carrière de dentiste clinicien en Afrique, Jean-Pierre Eudier est consultant auprès de l’industrie dentaire où il travaille à la compréhension des mécanismes infectieux. Il s’intéresse depuis plus de 30 ans aux phénomènes
épidémiques en général et des maladies bucco-dentaires considérées par l’OMS comme l’une des principales menaces épidémiques contemporaines.

Jean-Pierre Eudier est président de la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations en France.

Une maman médecin raconte

Une maman médecin raconte

Toute la tragédie est là …

Une maman médecin raconte comment les vaccins ont tué son bébé de 6 mois

L’équipe VAXXED a récemment interviewé le Dr Stéphanie Christner de Tulsa en Oklahoma qui possède sa propre clinique « Verum Health », à Tulsa, et qui était pro-vaccins jusqu’à ce que sa petite fille décède à 6 mois de complications vaccinales.

Quand elle était enceinte de sa fille, le Dr Christner avait deux amies qui s’interrogeaient sur les vaccins. Elle les a écoutées sans émettre de jugement personnel. Elle a cependant entamé des recherches sur le site du CDC et en a parlé à son pédiatre qui lui a expliqué qu’elle ne pourrait garder son poste si elle ne faisait pas vacciner sa petite fille.

Read More Read More

Colloque “en bonne santé sans vaccins”

Colloque “en bonne santé sans vaccins”

Informations, historique, discussions, échange, bonne humeur au colloque d’AEGIS Luxembourg, le 14 octobre 2017 avec les intervenants en échange avec un public averti

Discours de bienvenue de Colette Welter

 

 

 

 

 

 

 

Dr Line Cabot

 

 

 

 

Sabrina Heyse

 

 

 

 

René Bickel (et Antoinette Welter, modératrice)

 

 

 

 

Me Jean-Pierre Joseph

 

 

 

 

Colloque 14 octobre 2017

Colloque 14 octobre 2017

Fêtez avec nous le 20e anniversaire d’AEGIS Luxembourg

colloque programme détaillé (pdf)

Date à retenir: Samedi 14 octobre

flyer-colloque

Adresse:

Hôtel Gulliver, 58 Rue Nicolas Meyers, L – 4901 Bascharage – www.gulliver.lu

                                                                          Programme détaillé

  9.00  Accueil

  9.30  Mots de bienvenue par la présidente, bref historique de l’association.

  9.45  Monsieur René Bickel, caricaturiste alsacien, auteur de « Vaccination – La grande illusion ». L’approche par l’humour – La médecine est malade, mais je me soigne !

 Discussion – pause « café »

  11.30  Madame Sabrina Heyse, docteur en naturopathie (formation par VIE et ACTION France), Co-auteur avec le Dr André Passebecq, Membre Commission-Santé de Nature & Progrès

L’approche par l’Hygiène Naturelle – Initiation à la santé intégrale

  • les facteurs naturels de santé pour la sauvegarde et le rétablissement de la santé physique et mentale,
  • la défense organique et la nature médicatrice,
  • la santé, condition normale – la maladie, condition du retour à la santé,
  • quelques cas extraits des articles “Les Incurables que j’ai connus” du Dr André Passebecq

Discussion

Déjeuner au choix : buffet froid végétarien, non végétarien ou « sans gluten ni caséine »

   14.30  Dr Line Cabot, médecin généraliste, homéopathe (F et CH)

L’approche par l’homéopathie séquentielle – Le « passé recomposé » par une thérapie qui rééquilibre les désordres énergétiques laissés par les vaccinations.

 Discussion – pause « café »

   16.00  Me Jean-Pierre Joseph, avocat au Barreau de Grenoble

L’approche par le droit – La perplexité du juriste face aux obligations vaccinalesL’efficacité des produits qualifiés de vaccins et leur effets indésirables reconsidérés.

 Discussion

   17.30  Table ronde avec tous les intervenants. Questions et suggestions du public.                                

                                                                                Programme cadre

  • Exposition des dessins de René Bickel.
  • Exposition : historique d’AEGIS Luxembourg.
  • Les intervenants vendront et dédicaceront leurs œuvres.
  • Les films « Vaxxed » du Dr Andrew J. Wakefield et « Silence – On vaccine ! » de Lina Moreco, Canada,
  • seront montrés en boucle continue.
  • Un coin allaitement, quelques jouets pour les petits.

 

  • Cocktail surprise : boisson extrêmement riche en éléments protecteurs, accompagnée de sa recette…

 

 Entrée simple 30.- Déjeuner 20.-