PROCHAINES RÉUNIONS

2e Mercredi,  à Ettelbruck
2e Jeudi,  à Mamer

Plus d’infos et réservations:
contact@aegis.lu
+352 2739 7681

Pharmacovigilance

Contacter AEGIS Luxembourg; voir rubrique « dommages vaccinaux »

Le site de la Santé au Luxembourg

A Propos

A Propos

AEGIS Luxembourg vient de fêter son 20e anniversaire samedi,  le 14 octobre 2017 par un colloque à Bascharage à l’hôtel Gulliver.  Le colloque, avec 4 conférences et autres événements, se tenait sous le titre « En bonne santé sans vaccins – pour en finir avec la peur face aux maladies. »

AEGIS Luxembourg est une asbl fondée en 1997 par un groupe de parents d’enfants ayant subi des dommages vaccinaux. Le but est d’informer le public sur les dangers des vaccinations et les alternatives quand on ne désire pas vacciner. Car, une fois injecté le sérum vaccinal… on ne peut plus „dé-vacciner“ : le mal est fait ! Parfois il s’agit d’aider à trouver un support juridique, ou une aide médicale dans l’effort de rendre supportables certains effets secondaires graves, une guérison complète étant rare. AEGIS est en contact permanent avec la plupart des associations européennes poursuivant les mêmes buts, groupées sous le nom de efvv.eu , Eurpean Forum for Vaccine Vigilance, et qui se rencontrent tous les ans depuis 1999. AEGIS offre 2 réunions d’information par mois (Mamer, Ettelbruck) ainsi que 1 à 2 conférences par an.

« Concrètement, quels sont les dangers liés à la vaccination? » Une vaccination est l’injection de substances nocives diverses. Certains vaccins exigent la présence d’activateurs de la réponse immunitaire (sels d’aluminium) d’autres produits sont ajoutés pour en assurer la conservation (thiomersal, un composé de mercure). On vient seulement de reconnaître les dangers émanant des DNA indésirables émanant des milieux de culture, quand ils sont injectés dans un organisme.

La croyance aux bienfaits de la vaccination résulte d’un rêve ancestral : la libération des maladies infectieuses, parfois mortelles. Les enfants d’aujourd’hui en payent les frais, car les maladies chroniques augmentent en nombre.